VELO VINTAGE ALLEGRO

Ce vélo Allegro des années 1960 est monté en Campagnolo gran sport. Les jantes et les freins sont des Weinmann et la selle est une Idéale rodée main selon Daniel Rebour.

Allegro est né au Val-de-Travers ou la saga des Grandjean. Au début de ce siècle, trois frères natifs de la vallée de la Sagne et des Ponts-de-Martel, fils d’un paysan-horloger, viennent à Travers travailler à l’usine de meubles Bachmann (actuel bâtiment Stoppani). Il s’agit des frères Ali, Jules et Arnold Grandjean-Perrenoud-Contesse. Se déplaçant à bicyclette et sportifs, ils prennent très rapidement le virus de la petite reine et se lancent dans la compétition. Ils gagnent de nombreuses courses et titres de Champion suisse dès 1910. La passion les poussent à ouvrir un petit commerce de bicycles à Travers, dans la petite maison en face du vieux pont, à la rue du Pont. Rapidement, ils développent leur affaire et installent à Fleurier, Place de la Gare, un commerce de bicycles, mécanique, et sport. Ils sont également membres actifs du vélo-club fleurisan Beau-Site. C’est là qu’ils construisent leur premier vélo et, en 1914, fondent la marque Allegro. Il semble que ce soit Georges Guye de Couvet qui leur dessine l’emblème actuel. Les 3 frères aînés sont rejoints par leurs frères Tell et Ulysse Gran.

Arnold « descend » également à Neuchâtel et construit la première usine qui fabrique les célèbres vélos et motos Allegro. Ses deux petits frères, Tell et Ulysse, le suivent. Tell est pilote moto, sur Allegro, et remporte, dans les années 20, de nombreux titres en solo et en side-car accompagné de sa femme.  Allegro fabrique des motos jusqu’à la dernière guerre. Par la suite, une nouvelle usine est construite à Marin et perpétue la renommée de la marque grâce à ses vélos de qualité, son équipe compétition et aux cyclomoteurs. Dans les années 90, la marque est cédée à un groupe Suisse-allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*